Assurance trottinette électrique : conseils pratiques

trottinette électrique
Les trottinettes électriques séduisent de plus en plus par leur caractère silencieux, écologique, rapide… et peu fatigant. La multiplication de ces petits engins a permis au législateur de réglementer leur circulation. Ils sont soumis cependant au Code de la route. Tout conducteur doit présenter une assurance NVEI (Nouveaux Véhicules Électriques Individuels). Comment souscrire à ce type d’assurance ? Voici les conseils pratiques pour bien choisir.

Pourquoi souscrire à une assurance trottinette électrique ?

L’assurance NVEI est destinée aux propriétaires des trottinettes et/ou aux engins électriques individuels. Elle a pour vocation de protéger les souscripteurs en cas de sinistre. Ainsi, en situation d’accident de la route, le propriétaire bénéficie d’une aide financière, sorte de réparation des dommages. Par ailleurs, l’assurance pour trottinette propose d’autres garanties adaptées à la situation et aux besoins du souscripteur. Il est de ce fait obligatoire d’assurer sa trottinette électrique. Vous pouvez d’ailleurs obtenir votre assurance NVEI en ligne sur ce site spécialisé.

Conseils pour souscrire à une assurance trottinette

Si vous avez finalement craqué pour une nouvelle trottinette, ne prenez surtout pas la route sans votre assurance NVEI, car elle est obligatoire. Voici des astuces pour bien négocier son contrat d’assurance :

Passer par un courtier d’assurance

Il s’agit d’un indépendant qui vous propose plusieurs garanties en matière du choix de l’assureur et de la qualité de couverture. Il est conseillé de passer par un courtier pour profiter d’un excellent rapport qualité-prix. C’est un professionnel du secteur des assurances ayant une maîtrise du marché et travaille en étroite collaboration avec les compagnies d’assurances.

Opter pour des garanties nécessaires

Dans un contrat d’assurance, il est recommandé de choisir des garanties capables de satisfaire vos besoins essentiels. En plus de la couverture responsabilité civile, optez pour : la protection juridique, la garantie d’assistance et la garantie sécurité conducteur.

Bien se renseigner sur le délai d’indemnisation

Il ne sert à rien d’avoir un contrat d’assurance qui ne peut pas vous venir en aide en cas de sinistre. Les délais de traitement d’indemnisation ne sont donc pas à négliger dans ce contexte. Très souvent, les dédommagements sont plus rapides lorsque vous passez par un courtier d’assurance, car c’est la compagnie qui intervient, non plus l’assureur de votre vis-à-vis.

Opter pour un couplage

C’est une méthode qui permet de regrouper vos assurances dans une même compagnie ou courtier. Vous pouvez coupler à votre trottinette, votre moto ou votre voiture. Ceci vous permet de faire des économies sur vos contrats d’assurances et de bénéficier des meilleures couvertures.

Quelles sont les règles à suivre pour rouler en sécurité avec sa trottinette électrique ?

Certains bons gestes vous permettent de vous protéger des accidents à trottinette électrique. Il s’agit notamment de :

Vérifier l’homologation de la trottinette

Avant de prendre la route, vérifiez si votre trottinette est homologuée (doit avoir la mention « CE » et un « certificat de conformité »). Pourquoi ? Une trottinette électrique homologuée est celle qui est passée par plusieurs tests de qualité. Elle offre de ce fait une garantie en matière de sécurité du conducteur et des tiers. En cas de sinistre, vous êtes dédommagé par votre assureur ou par l’assureur de la partie responsable dudit sinistre.

Avoir un numéro d’identification unique

Ceci concerne surtout les trottinettes électriques roulant à plus de 20 à 25 km/h. Ce numéro est obtenu après déclaration auprès du ministre de l’intérieur suivant le décret de juillet 2009 portant sur la limitation d’utilisation abusive des véhicules à moteur de plus de 25 km/h.

Avoir une assurance valide

Les trottinettes électriques sont des véhicules terrestres à moteur et doivent respecter le Code de la route. C’est pourquoi il est impératif de souscrire à un contrat d’assurance adapté à sa trottinette afin de circuler en toute légalité.

Enfiler des équipements de protection d’usage

Le conducteur d’une trottinette doit impérativement avoir un casque, des genouillères, des gants, des protège-coudes et des protège-poignets.

Avoir des éclairages sur sa trottinette électrique

Il est recommandé de le faire, bien que n’étant pas une obligation légale. Mettre des éclairages permet de signaler votre présence aux multiples usagers de la route lorsqu’il fait nuit. Comme types d’éclairage, vous avez : le gilet fluorescent, l’éclairage sur le casque, l’éclairage avant et arrière (à fixer sur la trottinette).

Vous l’avez compris, l’assurance NVEI est obligatoire et vous devez absolument l’avoir avant de circuler sur la voie publique, car elle vous protège contre les dangers et tout autre type de sinistre de la route.


Souscrire en ligne votre contrat voiture ou moto
Dans quels cas de vol ma trottinette électrique est-elle remboursée ?